La nigelle et le miel : un incroyable traitement anti-COVID !

L’étude est une première mondiale avec d’incroyables résultats : 82% de réduction de mortalité

Cette étude pré-publiée * entre dans le « gold standard de la médecine basée sur les preuves (EBM)» et comporte un essai randomisé multicentrique, mené dans quatre établissements de soins médicaux au Pakistan (Complexe médical post-universitaire de Shaikh Zayed, Institut des services des sciences médicales, Doctor’s Lounge et Ali Clinic; tous situés à Lahore) . L’essai a été approuvé par les comités d’examen institutionnels du Complexe médical post-universitaire de Shaikh Zayed et de l’Institut des services des sciences médicales et supervisé par un comité directeur d’essai indépendant. L’essai a été mené conformément aux principes des bonnes pratiques cliniques de la Conférence internationale sur l’harmonisation.

Des résultats impressionnants à confirmer

Trois cent treize patients – 210 modérés et 103 sévères – ont été inclus dans une étude randomisée du 30 avril au 29 juillet 2020. Parmi ceux-ci, 107 ont bénéficié du traitement par Nigella Sativa tandis que 103 ont eu un placebo pour les cas modérés. Pour les cas graves, 50 ont reçu le HNS et 53 ont reçu des placebos (1).
Les résultats sont pour le moins impressionnants avec une réduction de 50 % pour la durée des symptômes 4 jours (traités) contre 7 jours (placebo) pour les sujets touchés par une COVID modérée et ramené à 6 jours (traités) contre 13 jours (placébo) pour les cas sévères. Le HNS a également réduit le temps de présence du virus de 4 jours dans les cas modérés (6 contre 10 jours) et sévères (8,5 contre 12 jours). Le HNS a amélioré le score clinique au jour 6 avec une reprise d’activité normale dans 63,6% contre 10, 9% parmi les cas modérés et une sortie de l’hôpital dans 50% des cas contre 2,8% dans les cas graves.
Enfin, dans les cas graves, le taux de mortalité était quatre fois plus faible dans le groupe HNS que dans le groupe placebo avec une réduction de mortalité de 82 % (4% contre 18,87%, OR : 0,18) Aucun effet indésirable lié au HNS n’a été observé. Cette étude est dans les mains des pairs et doit être validée avant d’être définitivement publiée.

Le miel réduit les symptômes comme la toux

Dans une étude en méta-analyse (14 études) publiée le 28 août 2020, les auteurs affirment que le miel a amélioré les symptômes des infections des voies respiratoires supérieures par rapport aux soins habituels, la fréquence et la sévérité de la toux. Deux études comparant le miel à un placebo montraient une amélioration des symptômes combinés. Les auteurs concluent qu’il constitue une alternative largement disponible et bon marché (4). Le miel pourrait contribuer aux efforts visant à ralentir la propagation de la résistance aux antimicrobiens, mais d’autres essais contrôlés par placebo de haute qualité sont nécessaires et en cours.

L’article au complet:

Translate »
0
    0
    Votre Panier
    Votre Panier est videretourner à la boutique